Trinacria


En 800 avant Jésus Christ le poète grecque Homère appelait la Sicile déjà ‘Trinacria’ ce qui peut être traduit comme ‘les trois promontoires’. Bien que la tête de la sculpture ‘presque’ Méduse emporte en soi une histoire terrifiante, ce symbole sicilien est totalement de nature inoffensif.

Les cheveux serpentins étaient de nouveau interprétés comme les serpents d’Asclépios, l’emblème du dieu de remède homonyme. Les ailes réfèrent à Hermès, le messager des dieux, qui empruntait ses ailes à Persée afin que celui-ci puisse combattre la Méduse Gorgone.

Sur le drapeau de la Sicile figure le symbole de Triskèle déjà depuis les soi-disant Vêpres siciliens, la révolte contre la domination française en 1282 et depuis 2009 officiellement sur le drapeau de la région autonome de la Sicile.

Ensuite on trouve la Trinacria représentée sur toute sortes d’objets décoratifs et bijoux, ainsi que sur des emballages et sur du céramique fabriqué localement.